Les MBC inaugurent le chantier de leur futur atelier-dépôt routier à Denges

Vendredi 17 juin au matin, les MBC ont inauguré le chantier de leur futur atelier-dépôt au cours d’une cérémonie symbolique qui a rassemblé 150 invités ainsi que la Présidente du Conseil d’Etat vaudois Nuria Gorrite. Le futur bâtiment, qui sera mis en service en 2025, accueillera l’ensemble de la flotte routière des MBC. Il a été conçu pour répondre à la fois à la demande croissante en transports publics de la population du littoral morgien et aux objectifs des autorités politiques.

Sous la devise « passé – présent – futur », la cérémonie a fait la part belle aux multiples vies du site sur lequel se tiendront les nouvelles installations. Nicole Pousaz, Archéologue cantonale, a notamment relaté avec passion les découvertes réalisées sur le site lors des fouilles archéologiques préventives : en 230 jours, une trentaine d’archéologues avaient en effet mis au jour 62 sépultures de l’âge du Bronze, de l’âge du Fer et de l’époque romaine, faisant du lieu un site archéologique d’importance nationale. Pour rendre compte de son futur, les ingénieurs ont également cédé leurs crayons à 40 enfants scolarisés à Denges pour imaginer « le monde d’après » et dessiner les bus du futur. Leurs œuvres ont rejoint des reproductions 3D d’urnes issues des fouilles archéologiques et les plans d’architecte des constructions déposés dans un coffre symbolisant une capsule du temps. Scellée, cette capsule temporelle sera intégrée au bâtiment dès sa mise en service.

Pour les besoins en transports publics d’aujourd’hui et demain

Sur ce site à la riche histoire, la conseillère d’Etat Nuria Gorrite a salué un projet résolument tourné vers l’avenir, symbole de la concrétisation des politiques de report modal. D’ici 2025, le site abritera deux bâtiments reliés entre eux par le sous-sol et destinés à l’entretien et au stationnement d’une centaine de bus urbains et régionaux, ainsi que des locaux d’exploitation, des voies de circulation et des espaces de stationnement pour véhicules légers. Ce projet devisé à 83.6 millions de francs bénéficie d’une garantie d’emprunt cantonale de 66,6 millions. Compatible à l’introduction de bus décarbonés (bus électriques notamment), le futur atelier-dépôt est indispensable pour répondre aux besoins croissants de mobilité de la population du littoral morgien : si les MBC transportaient déjà 4,6 millions de voyageurs et voyageuses en 2019 (référence hors Covid-19), ce chiffre devrait atteindre 8 millions à l’horizon 2030, ce qui représente une progression de près de 74%. Il répond également à la volonté́ politique exprimée à travers le Schéma directeur de la région morgienne d’augmenter la part modale des transports en commun de 10% (2017) à 30% d’ici 2030.

Le nouveau bâtiment permettra une augmentation de 120% des courses productives des bus la multiplication par deux de la flotte routière des MBC dans la région (avec une réserve de 20% pour garantir la fonctionnalité de l’infrastructure au-delà de 2030). L’utilisation de bus articulés de 18m pourra en outre être généralisée, alors que l’atelier-dépôt routier actuel, situé à Tolochenaz, n’en permettait pas la maintenance.